• Une association pour lutter contre le dérèglement climatique et l'érosion de la biodiversité

    L'association La Maison des Arbres a été créée à la toute fin de l'année 2020. Elle est présidée par Patrick Cahuzac accompagné de Lyla Petit et d'Albane Gellé.

    Son but est de porter le projet global "Demain, la forêt" sur le territoire du Grand Saumurois, couvrant environ 1000 km² et accueillant 100 000 habitants.

    Ce projet, "Demain, la forêt" a pour finalité de lutter contre le réchauffement climatique et l'érosion de la biodiversité en plantant, sur tout le territoire, 10 arbres par habitant et par an. Ces plantations d'essences locales très variées s'inspirent directement de la méthode développée depuis cinquante ans par le botaniste japonais Akira Miyawaki et reconnue comme la seule méthode capable de recréer rapidement des forêts riches en biodiversité.

     


    Les forêts plantées par la Maison des Arbres ne serviront donc ni à la coupe ni à la chasse, mais seront au contraire destinées à devenir de véritables réserves biologiques  !

  • DEMAIN, LA FORÊT

    Un projet de reforestation porté par La Maison de Arbres, avec le soutien de la librairie le Livre à venir (à Saumur)

    Le projet

    Demain, la forêt

     

    Les études réalisées en 2019 par l'équipe de Thomas Crowther, de l'Ecole Polytechnique de Zurich, montrent qu'il faudrait planter mille milliards d'arbres supplémentaires sur Terre dans les vingt ans qui viennent pour maintenir l'élévation des températures sous la barre des 1,5°.

     

    Mille milliards d'arbres. Le nombre est vertigineux, et pourtant...

     

    Un peu partout dans le monde, des programmes de reforestation se mettent en place. En Chine, Pakistan, Irlande, Sénégal, Islande même. Mais le compte n'y est pas. En 2020 encore, le solde entre plantations et coupes ou incendies est négatif pour un total de 10 milliards d'arbres (5 milliards d'arbres plantés contre 15 milliards d'arbres coupés ou brûlés) quand il faudrait un solde positif de 50 milliards.

     

    60 milliards d'arbres à planter chaque année… Rapporté à la population mondiale, cela correspond à environ 10 arbres par habitant et par an . Ainsi donc, si chaque habitant de notre planète parvient à planter 10 arbres par an au cours des vingt prochaines années, nous pourrons contenir les températures à un niveau acceptable. Est-ce insurmontable ?

     

    En France, le mouvement est encore timide mais il prend de l'ampleur. Bientôt, chacun voudra y prendre part : chaque village, chaque ville, chaque communauté de communes, Département ou Région voudra s'engager sur un programme de reforestation qui pourrait être, dans l'esprit des travaux de Thomas Crowther, proportionnel à leur population (10 arbres à planter par habitant et par an pendant 20 ans).

     

    Toutefois, ces projets institutionnels prennent trop rarement en compte la question de la biodiversité à laquelle s'est intéressé le grand botaniste japonais Akira Miyawaki, qui a mis sur pied une méthode originale permettant aux écosystèmes choisis de se constituer en forêts denses, et vivantes. Or, la question de la biodiversité est l'autre grand problème auquel nous sommes aujourd'hui confrontés.

     

    C'est pourquoi l'association La Maison des Arbres propose aujourd'hui de mettre en œuvre un projet de reforestation ET de préservation de la biodiversité : ce projet a pour nom « Demain, la forêt ». Il entend précisément associer les travaux de ces deux grands scientifiques, Crowther et Miyawaki.

     

    Thomas Crowther et son équipe ont fixé un objectif planétaire ambitieux mais inexorable. Akira Miyawaki propose, lui, une merveilleuse méthode, vérifiée à travers plus de 1700 forêts plantées de par le monde depuis les années 70, reposant sur la diversité et la densité des arbres plantés : 3 arbres au m², issus, au minimum, d'une vingtaine d'essences indigènes différentes.

     

    « Demain, la forêt » est donc un projet global mais aussi et surtout un projet local. Ainsi, sur notre territoire, Saumur et sa région, et pour une population de 100 000 habitants, nous mettrons tout en œuvre pour parvenir à planter ces 10 arbres par habitant et par an, soit 20 millions d'arbres d'ici vingt ans. En utilisant la méthode Miyawaki (3 arbres par mètre carré associant une vingtaine d'essences indigènes différentes), il nous suffit de consacrer 30 ha par an à la reforestation de notre territoire pour atteindre nos objectifs. Est-ce réalisable? Avec votre soutien, oui.

     

    Patrick Cahuzac

    Président de l'association La Maison des arbres et gérant de la librairie Le Livre à venir

     

     

     

     

  • La librairie le Livre à venir, à Saumur

    Partenaire du projet Demain, la forêt

    La librairie rue de la Tonnelle

    Labellisée Librairie Indépendante de Référence, le Livre à venir est une librairie généraliste qui a su fidéliser de nombreux lecteurs dans la région. Depuis longtemps, elle propose un important rayon "Environnement" de quelques centaines d'ouvrages publiés par des maisons engagées comme Actes Sud, Les Liens qui Libèrent, José Corti ou encore Klincksieck.

    Elle a été créée en 2008 par Patrick Cahuzac et est toujours dirigée par lui. Gaétane Bourdon le seconde aujourd'hui tandis que l'équipe rassemble désormais Albane Gellé, Lydiane Stater-West, Alice Tuduri, Elora Quendez et Paul Brémont

    La librairie place du Puits neuf

    C'est une librairie jeunesse, avec des livres pour tous les âges, de la petite enfance à l'adolescence, albums, romans, documentaires, bandes-dessinées, mandalas, carterie...
    Elle a ouvert ses portes en 2014, et se situe à 67 pas de la librairie adulte, presque en face !
     

    La librairie partenaire de l'association

    Une façon peut-être de remercier les arbres pour tout le papier qui sert à fabriquer nos chers livres... la librairie sera partie prenante du projet Demain la forêt.
    Les deux magasins seront des lieux d'information concernant les actions de La Maison des Arbres et lors de l'encaissement, sera proposé un "arrondi" destiné à l'association et aux projets de reforestation.
    La librairie met aussi gracieusement à disposition de l'association des bureaux, ainsi qu'une connexion internet. Le siège social de l'association est situé au 1er étage du 21 rue de la Tonnelle, au-dessus de la librairie.
  • La méthode Miyawaki
    Du Japon jusqu'à Chênehutte, près de Saumur

    "Agis dans ton lieu, pense avec le monde" Edouard Glissant

    Akira Miyawaki

    et sa méthode de plantation

     

    Akira Miyawaki est un botaniste japonais né en 1928. Expert en écologie végétale, il est spécialiste des graines et de l’étude de la naturalité des forêts. Après avoir étudié dans 3 universités japonaises et en Allemagne, il a été pionnier en Asie en matière d'écologie rétrospective appliquée à la restauration des forêts. Il est un spécialiste mondial réputé de la restauration d’une végétation naturelle sur les sols dégradés, industriels, urbains ou péri-urbains. Considérant que les forêts sont essentielles à la survie de l’humanité, Akira Miyawaki défend depuis les années 1970 la valeur des forêts indigènes et l’urgente nécessité et la possibilité de les restaurer. Se référant à la « végétation potentielle naturelle » (concept qu’il a étudié en Allemagne), il a développé, testé et affiné une méthode de génie écologique aujourd'hui connue sous le nom de « méthode Miyawaki » permettant de restaurer rapidement des forêts indigènes à partir d’arbres natifs sur des sols sans humus, très dégradés ou déforestés.

     

    Concrètement

    La méthode Miyawaki ouvre la voie à une vraie révolution dans le domaine de la reforestation. Elle repose sur une double "impertinence" :
    1- planter de très jeunes sujets de façon hyper-dense, à raison de trois arbres par m²

    2- planter une très grande variété d'arbres indigènes, jusqu'à trente variétés différentes sur une même plantation

     

    Le génie de cette méthode est de pouvoir créer rapidement de nouvelles forêts riches en biodiversité, même sur des sols très abîmés, et de régénérer la vie du sol, justement, si importante pour tout le cycle de la vie. Ces forêts vivantes, de très haute densité, stockant beaucoup de carbone, mobilisent peu de surface au bout du compte. Imaginez : un millier d'arbres sur 300 m² seulement ! Nous l'avons fait à Chênehutte, près de Saumur, et l'évolution est spectaculaire, sans parler de la beauté infinie de la vie qui revient sur une parcelle désolée.

     

    Toutes les plantations de forêts mises en oeuvre par La Maison des Arbres seront faites à partir de cette méthode, à la ville comme à la campagne.

    Notre expérience à Chênehutte

    La forêt des amis

     
    En mars 2019, grâce à une vingtaine d'amis, a eu lieu la première plantation selon la méthode Miyawaki à Chênehutte, près de Saumur, chez Patrick et Albane. Seize essences : chênes verts, chênes sessiles, bouleaux, acacias, tilleuls, poiriers sauvages, pins sylvestres, charmes, châtaigniers, noisetiers, pommiers francs, merisiers, alisiers, érables forestiers, fusains, genets ... Des petites parcelles à plantation très dense ( 3 arbres par mètre carré donc) avec pralinage et terreau sur un sol recouvert de BRF (bois raméal fragmenté) autour des arbres. Total des arbres plantés : 160. Malgré les fortes chaleurs de l'été et le peu d'arrosage, les pertes ont été minimes (une quinzaine d'arbres). En janvier 2020, deuxième plantation avec les mêmes amis et d'autres. Total d'arbres plantés : 360. Avec de nouvelles essences, comme le peuplier blanc, le cormier ou l'aulne à feuille de coeur... Et en février 2021, une troisième plantation a eu lieu. Total des arbres plantés : 180. L'objectif est de planter à nouveau plus de 300 arbres à l'automne prochain pour dépasser le millier d'arbres et regarder pousser cette première petite forêt, qui occupera une surface totale de seulement 400 m2... !
  • Patrick Cahuzac

    "J'ai ce projet en tête et dans le coeur depuis bien longtemps. Il me semble que la crise actuelle ne doit pas nous empêcher de nous mobiliser pour la Terre et le vivant, bien au contraire. "

    ...du rêve de reverdir les déserts jusqu'au projet de "Demain, la forêt" en passant par la littérature...

    Adolescent, Patrick Cahuzac rêvait de planter des arbres en Afrique afin de stopper l'avancée du désert.
    Il rêvait aussi d'écrire des livres, ce qu'il a fait en publiant deux romans chez Gallimard, Parole de Singe (Prix Fénéon 1990, Villa Médicis) et L'Energumène en 1996.
    Dès 1992, il travaille aux éditions Gallimard puis crée sa propre maison, Inventaire/Invention, en 1999, une structure éditoriale singulière domiciliée au Parc de la Villette à Paris.
    Peu après être arrivé à Saumur, en 2005, il crée également une librairie indépendante, Le Livre à venir (2008), puis une deuxième, Le Livre à venir / L'annexe, (2014) destinée plus particulièrement aux enfants. Voilà maintenant une douzaine d'années qu'il dirige ces deux librairies, en développant chaque année davantage le rayon "écologie/nature/botanique".
    Il s'installe en 2015 à Chênehutte, près de Saumur, sur les bords de Loire, avec sa compagne Albane Gellé, et la situation du lieu entouré de forêts le ramène aux sources de son rêve de jeunesse : planter des arbres, et faire renaître les forêts !
  • Ellie Davies, artiste associée

    Ellie Davies

    une photographe qui aime les arbres

    Né en 1976 en Angleterre, Ellie Davies a fait de son amour des forêts son thème de prédilection. Né dans la région de New Forest, Ellie n’a de cesse de parcourir des bois, de son New Forest natal à Fontainebleau en France. Pas seulement par plaisir mais aussi pour s’inspirer et créer des œuvres aussi poétiques que mystérieuses.

     

    Pour La Maison des Arbres !

    Ellie Davies a gentiment accepté que l'association puisse utiliser librement quelques-unes de ses photos pour ses supports de communication. Un grand merci à elle pour ses magnifiques photos, tous droits réservés, que l'on aime beaucoup beaucoup...

    pour en savoir plus sur Ellie Davies

    Into the woods

    Ellie Davies (née en 1976) vit dans le Dorset et travaille dans les bois et les forêts du sud de l'Angleterre. Elle a obtenu sa maîtrise en photographie au London College of Communication en 2008.

    Elle est représentée par Crane Kalman Brighton Gallery au Royaume-Uni, Patricia Armocida Gallery à Milan, Susan Spiritus Gallery en Californie, A.Galerie à Paris et Bruxelles et Brucie Collections à Kiev.

    son site : https://elliedavies.co.uk

  • Un accompagnement pédagogique

    et des ateliers poétiques

    Le volet pédagogique

    pour les établissements scolaires et autres structures socio-éducatives

    Parmi les divers projets de La Maison des Arbres, il y a celui de faire planter des petites forêts dans des établissements scolaires par les élèves.

    Selon les espaces disponibles (pelouses abandonnées par exemple), chaque enfant pourrait planter un ou plusieurs arbres, et contribuer ainsi à constituer une petite forêt au sein même de son école, collège ou lycée...

    L'association s'engage alors, non seulement à fournir les arbres et les conseils techniques mais aussi à consacrer du temps à des rencontres pédagogiques pour expliquer les objectifs et les bienfaits de ces actions.

     

    Des arbres et de la poésie

    Mariée à Patrick Cahuzac et amoureuse également des arbres et des forêts, c'est tout naturellement qu'Albane Gellé a eu envie de s'investir dans ce projet "Demain, la Forêt".

    Poète (une trentaine de livres publiés à ce jour), elle s'est beaucoup déplacée ici et là, ces vingt dernières années, dans des classes notamment, pour animer des ateliers d'écriture poétique.

    Aujourd'hui, elle intervient davantage pour des formations destinés aux enseignants et aux professionnels du livre.

    Elle organise aussi toutes sortes de moments pour les petits et pour les grands avec les chevaux, la forêt, la poésie, la méditation...

    Son prochain livre, Cher arbre, sera publié aux éditions Esperluète. Il s'agit d'un ensemble de lettres adressées aux arbres, avec des dessins de Séverine Bérard.

    En fonction des souhaits des enseignants et des projets des établissements, elle pourra mettre en relation des poètes et des classes !

     

  • Adhérer à La Maison des Arbres

    rejoignez Naomi Rose, onze ans, première adhérente de l'association !

    Pourquoi

     

    • pour soutenir le projet "Demain, la forêt" et financer la plantation des arbres ( 10 € environ par arbre planté).

    • pour participer aux sessions de plantation et notamment la plantation de micro-forêts urbaines.

    • pour être reconnu(e) comme créateur ou créatrice de forêt.

    • pour financer l'acquisition de forêts afin de les préserver de toute exploitation.

    • pour soutenir l'association dans son travail de lobbying auprès des pouvoirs publics.

    Comment

    Adhésion annuelle simple : 20 € soit deux arbres plantés

    Adhésion de soutien : à partir de 50 € soit cinq arbres plantés et plus.

     

    Par chèque adressé au siège social de l'association :
    la Maison des Arbres
    21 rue de la tonnelle - 49400 SAUMUR

     

    ou déposé à la librairie le Livre à venir

    21 rue de la Tonnelle - 49400 SAUMUR

    du mardi au samedi.

     

    et aussi par virement bancaire
    Banque populaire de l'Ouest Doué la Fontaine

    IBAN : FR76 1380 7008 3732 9215 0170 588



     

     

  • les liens amis

    pour recréer la beauté fertile de votre terre

    contact@terredarbre.fr

    37140 Bourgueil

    https://www.unegirafeauplafond.com

    Agnès Robin

    Création graphique

    Librairie indépendante de référence

    21 rue de la Tonnelle

    49400 Saumur

    Ellie Davies

    photographe